Usagi

#3746

Okimono d’un lapin et son petit
Bois
Période Meiji, 19ème siècle
Signé: tō Sukemitsu (sculpté par Sukemitsu)
H. 10,5 cm – P. 11,3 cm – L. 18 cm
Sans boîte

Un bébé lapin est blotti à son parent. Chaque trace du couteau exprime avec délicatesse la fourrure des deux animaux. Des petites billes de verre forment les yeux. L’artiste Sukemitsu est inconnu.

Le lapin est un animal populaire qui symbolise généralement la fertilité mais aussi la dévotion à cause d’un conte bouddhiste. Dans l’ancien recueil japonais de plus de mille contes écrits dans la période Heian (il est dit autour du 12ème siècle), le Konjyaku Monogatarishū, il y a une histoire intéressante :

Il était une fois un lapin, un renard et un singe qui pratiquaient l’ascétisme du bouddhisme en Inde. Un jour, un vieil homme shabby apparut et leur demanda quelque chose à manger. Le singe grimpa aux arbres pour aller cueillir des fruits et alla voler de la nourriture dans les villages. Le renard partit pêcher dans la rivière et se rendit dans les cimetières pour voler les offrandes aux morts. A leur retour, ces deux animaux cuisinèrent pour le pauvre vieillard. Le lapin, lui revint bredouille. Le singe et le renard ricanaient et se moquaient du lapin. Le lapin dit alors : “Comme vous le dites, je ne suis pas capable de trouver à manger pour cet homme. Alors, s’il vous plaît faites-moi cuire et mangez-moi ! “. Aussitôt dit, le lapin sauta dans la marmite qui bouillait sur le feu. Plus tard, le vieil homme shabby s’en retourna auprès du dieu Sakra. Il loua le lapin pour qu’il soit envoyé sur la lune afin que tout le monde puisse se rappeler sa bonne action.

La dévotion est une vertu très appréciée par les Japonais qui aiment non seulement le personnage du lapin pour cette histoire, mais aussi pour sa belle apparence et son symbole de fertilité. Et particulièrement un lapin et son petit comme dans le cas de cette sculpture.

DEMANDER PLUS D'INFORMATION