Plat ko-Imari

AUBE-11

VENDU

Porcelaine en céramique Imari avec un motif de lune et lapin
Japon, Période Edo (1603-1868), env. 1610 – 1630
H. 3,5 cm (1,4 in) – Ø. 20,1 cm (7,9 in)

La production des porcelaines Imari a débuté dans les années 1610 dans la préfecture de Saga, sur l’île de Kyushu. Au cours de l’invasion de la Corée par Toyotomi Hideyoshi, de 1592 à 1598, le seigneur de Saga avait rejoint la bataille et, lorsque les troupes japonaises se retirèrent de Corée, il fit kidnapper des artisans céramistes qu’il ramena au Japon. Il est généralement admis que ces captifs furent à l’origine des porcelaines Imari. La période initiale, des années 1610 à 1630 a deux appellations spécifiques : Ko-Imari ou Shoki-Imari. Il existe de nombreux types d’exemples de plats Ko-Imari, et ce motif de lune et lapin – dans lequel le lapin regarde vers l’arrière – est assez fréquent mais il est rare de le rencontrer sur des plats ko-Imari. La technique de la peinture par jet buccal était utilisée pour donner l’impression que la lune et le lapin émergent de l’obscurité nocturne. Les pattes arrière du lapin sont représentées avec puissance ce qui transmet la force vitale de l’animal sauvage.
Une assiette similaire figure dans l’ouvrage “Nihon no tōji”, dans le huitième volume sur les Ko-Imari au numéro 59 de la page 71.

DEMANDER PLUS D'INFORMATION