Mori Kyokkō (1894-1947)

#3744

VENDU

Okimono “Daikoku nezumi”
Bois de keyaki (Zelkova serrata)
Taisho-Showa, 20ème siècle
Signé: Kyokkō
Mori Kyokkō (1894-1947)
H. 11,5 cm – D. 11,5 cm – L. 23, 5 cm
Sans boîte

Daikokuten, est la forme populaire japonaise de Mahakala, la divinité bouddiste, qui est aussi le nom de Shiva dans l’Hindouisme. Au Japon, il est l’un des Cinq dieux du bonheur et symbolise à la fois une grande obscurité ou la noirceur, et le dieu des cinq céréales. Ce dieu est aimé par les Japonais car il est le symbole de la richesse et de la prospérité. Il est toujours représenté un maillet dans une main et un grand sac en baluchon sur son dos. Il est souvent accompagné d’une souris ou d’un rat, car la croyance veut que cet animal soit le messager de ce dieu. La souris, ou le rat, est un animal de bon augure au Japon en raison de sa forte propagation. La souris messagère est appelée “Daikoku nezumi“, et a toujours été un motif populaire dans les arts japonais.

Mori Kyokkō était un sculpteur reconnu pour son talent. Originaire de la préfecture de Shiga, il est le fils du sculpteur Mori Kyokusui. Il est connu comme sculpteur pour les temples bouddhistes et les sanctuaires Shinto.

Trois jolies souris reposent sur un maillet. Les plus petites sont sans doute les enfants de la plus grande. Seulement la grande souris a des poils sur son corps, sculptés de manière extrêmement fine. Kyokkō était également connu pour ses sculptures à disposer dans le tokonoma. Cette pièce est un tokooki (objet à poser dans un tokonoma), qui était censé apporter la fortune et l’abondance à la famille.

DEMANDER PLUS D'INFORMATION