Kawabaori

AUBE-28

Manteau réversible
Daim
Japon, période Edo (1603-1868), XIXe siècle
H. 103 cm (40,6 in) x L. 134 cm (52,8 in)

Les manteaux réversibles nommés kawabaori et faits d’un cuir épais et fumé (fusube-gawa) étaient portés pendant la période Edo par les pompiers japonais de haut rang, les marchands et les charpentiers. Le cuir robuste de ces kawabaori était exposé à la fumée selon un procédé de teinture spécifique (inden) qui semble avoir été introduit au Japon, en provenance d’Inde, pendant la période Momoyama (1568-1603). Cette technique permettait de teindre le cuir et de l’imperméabiliser. Avant de commencer la teinture, de la pâte de riz était appliquée en réserve au pochoir pour former le motif en blanc sur fond de cuir fumé brun. Le motif était souvent en relation avec le nom du propriétaire du vêtement, sa profession ou son groupe d’affiliation. Sur notre exemple, le nom de groupe « fuyu-gumi 冬組» (littéralement « hiver-groupe ») figure sur l’avant de la veste, et une inscription constituée de deux kanjis reliés « hashigo 階子» (littéralement « échelle ») est dessinée sur le dos. Le motif géométrique sur les deux faces représente une échelle qui court sur tout le vêtement. L’échelle est un outil important pour les pompiers, et il est manifeste que ce manteau a été conçu pour un pompier porteur d’échelle. Les motifs très créatifs de ce vêtement sont magnifiquement exécutés.

DEMANDER PLUS D'INFORMATION