Kake-hanaire nommé “Shime”

AUBE-36

VENDU

Kake-hanaire nommé “Shime”
Vase mural
Iizuka Rōkansai (1890-1958)
Japon, période Showa (1926-1989), env. 1950
Bambou madake
H. 20 cm (7,9 in) – L. 12,5 cm (4,9 in) – P. 9 cm (3 ½ in)
Tomobako

Iizuka Rōkansai était un artiste célèbre travaillant le bambou qui vécu pendant trois périodes de l’histoire japonaise, de la période Meiji jusqu’a celle de Showa. Né dans la préfecture de Tochigi, c’est son père Iizuka Hōsai qui lui enseigna les techniques de travail du bambou. On dit qu’il est celui qui éleva la vannerie de bambou au niveau d’un art. Il remporta un prix à L’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes de Paris en 1925. Entant qu’artiste Rōkansai donnait à ses pièces des titres élégants en rapport avec des phénomènes naturels. En 1933, l’architecte allemand Bruno Taut rendit visite à Rokansai qu’il admirait beaucoup, il disait d’ailleurs «Au Japon il y a Tanabe Chikuunsai à l’Ouest et Iizuka Rokansai à l’Est», et proclama que les œuvres de Rokansai étaient « modernes ».
La forme de ce kake-hanaire est d’une extrême simplicité, seul un ruban de bambou noué transforme cette vannerie de forme commune en œuvre rare. C’est probablement l’artiste lui-même qui a volontairement « pelé » le bambou, sur le côté droit du panier, cette pelure se prolonge sur l’arrière de la pièce. Cette trace en fait indubitablement un chef d’œuvre unique. Shime signifie « occuper » « serrer » ou « tordre» en japonais. Un titre parfaitement approprié pour cette pièce dont la contemplation vous laisse rafraichit et apaisé. L’œuvre est signée au dos.

DEMANDER PLUS D'INFORMATION