Daikoku nezumi

#3745

Okimono en bois
Période Meiji, 19ème siècle
Anonyme
H. 11 cm – P. 13 cm – L. 22 cm
Boîte de collection

Daikokuten, est la forme populaire japonaise de Mahakala, la divinité bouddhiste, mais aussi le nom de Shiva dans l’Hindouisme. Au Japon, Daikoku est l’un des Cinq dieux du bonheur et symbolise à la fois une grande obscurité ou la noirceur, et le dieu des cinq céréales. Ce dieu est aimé par les Japonais car il symbolise la richesse et la prospérité. Il est toujours représenté un maillet dans une main et un grand sac en baluchon sur son dos. Il est souvent accompagné d’une souris ou d’un rat, car la croyance veut que cet animal soit le messager de ce dieu. La souris, ou le rat, est un animal de bon augure au Japon en raison de sa forte propagation. La souris messagère est appelée “Daikoku nezumi”, et a toujours été un motif populaire dans les arts japonais.

Une souris est accroché à un maillet qui est presque de la même taille. Le maillet est très simple, mais un Cintamani (le joyau qui exauce les souhaits dans les deux traditions hindoues et bouddhistes) est gravé sur chaque côté. Ce motif est commun aux sculptures de Daikoku. Le sculpteur a finement ciselé et rendu la fourrure de la souris. L’animal est à la recherche de quelque chose d’important, avec dévotion. Probablement, recherche-t-il son maître Daikoku. Son expression est très touchante, en quelque sorte.

DEMANDER PLUS D'INFORMATION