Daikoku

#3557

VENDU

Okimono
Buis
Période Meiji (1868-1912)
Anonyme
H. 11 cm – P. 13 cm – L.22 cm
Boîte de collection avec mention : “Daikoku tokooki, Meiji 38, octobre, Kawakami Satarō” (probablement le nom d’un collectionneur)

Daikokuten, est la forme populaire japonaise de Mahakala, la divinité bouddiste, qui est aussi le nom de Shiva dans l’Hindouisme. Au Japon, il est l’un des Cinq dieux du bonheur et symbolise à la fois une grande obscurité ou la noirceur, et le dieu des cinq céréales. Ce dieu est aimé par les Japonais car il symbolise la richesse et la prospérité. Il est toujours représenté un maillet dans une main et un grand sac en baluchon sur son dos. Il est souvent accompagné d’une souris ou d’un rat, car la croyance veut que cet animal soit le messager de ce dieu. La souris, ou le rat, est un animal de bon augure au Japon en raison de sa forte propagation. La souris messagère est appelée “Daikoku nezumi“, et a toujours été un motif populaire dans les arts japonais.

Daikokou est debout sur deux sacs de paille de riz et se tient sur une jambe. Il lève la droite qui brandit un maillet, et porte un grand sac en baluchon presque aussi grand que lui. Son visage et ses oreilles sont dodus, un signe de prospérité au Japon. Le matériau est du buis, un bois souvent utilisé pour sculpter les statues bouddhistes. C’est également un bois très dur à l’éclat très particulier. L’objet n’est pas signé, mais le sculpteur a fait preuve d’une grande maîtrise technique. La sculpture est assez complexe, avec des détails très fins comme les vêtements de Daikoku, les deux souris et les sacs de paille de riz. Un petit chef-d’oeuvre par un artiste anonyme.

DEMANDER PLUS D'INFORMATION