Chōshi

AUBE-16

VENDU

Verseur à saké
Ōnishi Jyōgen 大西浄元 (1689-1762)
Fer, bronze et argent
Japon, période Edo, XVIIIe siècle
H. 14 cm (5 ½ in) – L. 19 cm (7 ½ in) – Ø. 15 cm (5,9 in)
Tomobako (boîte originale)

Ōnishi Jyōgen était le 6ème chef de la famille Ōnishi, une grande famille de kamashi (artisan spécialisé dans la fabrication des bouilloires utilisées pour la cérémonie du thé) de la fin de la période Muromachi jusqu’à nos jours. Cette famille reçut le titre honorifique de ”Senke-Jissoku”, attribué aux dix artisans qui fournissent les ustensiles “officiels” pour la cérémonie du thé des trois écoles “Sen” : Omotesenke, Urasenke, et Mushakōjisenke.
Le chōshi est utilisé pour servir le saké pendant les repas (cha-kaiseki) qui précèdent la cérémonie du thé. Il existe des chōshi de plusieurs types, en fer, en laque ou en céramique.
Originalement les chōshi étaient en fer, on les posait directement sur l’âtre pour faire chauffer le saké. De ce fait, ce sont principalement les kamashi qui fabriquaient les chōshi.
Des motifs “shippō-mon” et “rai-mon” ont été réalisés sur le corps en fer du verseur. Trois petits pieds supportent un corps rond d’apparence robuste, l’ensemble est tout à fait charmant.
Le couvercle d’origine en forme d’éventail est en argent. La poignée très fine est en bronze, et sa forme est ondulée pour faciliter la prise lorsque l’on sert le saké. Ce verseur a été confectionné avec un très grand soin.

DEMANDER PLUS D'INFORMATION